Les Rôles de la Pyramide

Un texte écrit par inspiration de Pierre Langis

La pyramide joue le rôle d’un ashram, soit celui d’un hôpital pour les âmes.
Les âmes humaines, s’entend, car l’âme divine n’a pas besoin d’être soignée, simplement aimée.
L’ashram est un hôpital pour soigner les émotions, les pensées, le mental humain. L’ego, en somme.
À ce rôle, s’ajoute celui d’être une université, mais pas une université où on y cultive les idées, les théories, les philosophies, les savoirs de toute nature. Non point !
C’est bien mieux que cela, beaucoup plus que cela. La pyramide est une École Supérieure de la Connaissance.

La pyramide comme ashram

La pyramide comme ashram offre à ceux qui la fréquentent de se libérer de leurs karmas, de leurs attachements, de leur mental, de l’Illusion (le monde des apparences).
Cela se fait en pratique par le biais des soins énergétiques offerts par Gilles, par les Êtres de Lumière lors des effusions d’énergies que les Êtres de Lumière offrent dans les rencontres de méditation et par les guérisons spirituelles lors des séances de soins d’énergie octoplasmique.

La pyramide comme École Supérieure

Les Êtres de Lumière qui optent pour vivre l’incarnation terrestre et qui atteignent le quatrième plan de conscience, dans cette incarnation-ci, y parviennent parce qu’ils ont pris conscience que la paix, la joie de vivre, le bonheur véritable ne sont possibles que de l’intérieur. L’être humain, tant qu’il croit que le bonheur terrestre peut être réalisé par des moyens extérieurs comme l’amour humain, le pouvoir sur les autres, la richesse matérielle ou toute autre artifice, s’y consacrera entièrement. C’est le ressenti d’un manque intérieur impossible à combler par ces moyens qui le conduira vers son cœur. Au cœur de son cœur, il découvrira peu à peu ce qu’il a toujours cherché vainement à l’extérieur.

La Terre est une école, elle est l’école de la Vie !

Comme dans toute école, l’élève gravit les échelons, pas à pas, en y faisant des apprentissages par essais/erreurs, par répétition des mêmes gestes pour les maîtriser et par imitation en s’inspirant de modèles autour de lui. Les apprentissages dans cette école très particulière s’étendent sur des millénaires et occupent les centaines, voire les milliers d’incarnations pour les compléter.
À la petite école, il apprend les rudiments de la vie sur Terre, incarnation sur incarnation. La survie (chakra de base) et l’importance d’appartenir à un groupe pour mieux subsister et assurer sa sécurité (chakra sacré). Pour cela, il devra sacrifier sa liberté personnelle car c’est la communauté qui garantit sa sécurité. Le groupe, la communauté est alors plus important que l’individu,
Puis, après avoir intégré ces apprentissages, il change de niveau d’école. Il atteint un stade où sa liberté personnelle a besoin de s’exprimer. c’est le troisième plan de conscience exprimé par le chakra du plexus solaire.

Il entrera alors en conflit avec ses congénères qui convoitent les mêmes objets que lui : la plus belle terre, le partenaire sexuel le plus désirable, la conquête du pouvoir sur les autres, etc. C’est le désir de propriété privée, personnelle. Quand il connaîtra le sentiment amoureux, il aura atteint le sommet de ce plan de conscience. Par la suite, quand l’être humain se sent mourir intérieurement ou a le sentiment de tourner en rond sur cette Terre et qu’il lance un appel à l’aide, tout intérieur, la Voie s’ouvre et il atteint le dernier niveau scolaire. Il pénètre alors dans l’École Supérieure de la Conscience. Il franchit le pas l’amenant à quitter progressivement les savoirs, le mental, l’ego, pour pénétrer dans l’univers de la conscience éveillée, que certains nomment la Supra-conscience.

Ici, on ne se réfère plus aux savoirs, mais plutôt aux connaissances car le vécu, le ressenti, l’expérience vivante et personnelle sont les outils du véritable savoir. Ceux qui atteignent ce stade évolutif expérimentent peu à peu la Parole vivante, la Vision intérieure, viennent en contact conscient avec leur âme – le Maître intérieur – et expriment le Christ en eux.

Ces apprentissages éveillent la conscience supérieure (chakras de la gorge, du troisième œil et de la couronne). Les autres chakras supérieurs se situent hors du corps physique. À la pyramide, les enseignants que sont les Êtres de Lumière non incarnés présentement, nous font découvrir le huitième plan de conscience (ou chakra), celui de l’Énergie Christique et, lors des méditations, nous élèvent jusqu’au douzième plan de conscience parfois.

La pyramide participe à cet éveil des consciences par les enseignements qui y sont dispensés par Gilles et par les Êtres de Lumière qu’il canalise. Ceux-ci livrent des messages personnels et de groupe qui donnent un sens différent à la vie, à la Vie. Ils donnent une signification spirituelle et une direction plus juste au chemin de vie de chacune des personnes présentes aux rencontres dans ce haut lieu sacré.

LE RESCU

La pyramide s’inscrit dans un vaste mouvement planétaire. Elle fait partie d’un réseau que j’ose nommer le RESCU, soit le Réseau des Écoles Supérieures de la Conscience Universelle.

Cet acronyme, inspiré du Messager qui m’a transmis ces informations, est un véritable clin d’œil pour celui qui connaît un peu la langue anglaise. Car le mot rescue, en anglais, signifie : porter secours.
C’est la mission de tous nos Guides Spirituels, de nous porter secours.

Et c’est notre rôle de faire de même envers tous nos frères et sœurs humains qui viennent vers nous pour nous demander de leur porter secours.

Pierre Langis